L’UL de Nancy bientôt SDF ?

La Mairie de Nancy a décidé de vendre le bâtiment du 17 rue Drouin où se trouve depuis maintenant 80 ans l’Union Locale CGT de Nancy.

Le secrétariat de l’UL a rencontré la mairie en octobre, afin de connaître son prix et discuter de solutions alternatives. Allors que lors de la 1ère réunion en juin, d’autres solutions avaient été évoquées avec le Maire, en octobre les représentants de la Mairie n’étaient porteurs que d’un seul choix : soit on achète, soit on vire !

Et à quel prix ! 400 000 euros, juste une bagatelle ! Un prix d’ami !

Car ce montant correspond au prix du marché moins les travaux obligatoires de remise aux normes qui nous incomberaient si nous devions devenir propriétaires : Accessibilté aux personnes à mobilité réduite, toiture, etc…

Il est hors de question que nous nous laissions faire et nous faire expulser sans rien dire !

Nous avons rappelé que loi scélérate El Khomri instituait malgré tout, dans son article 2, l’obligation faite aux collectivités territoriales de dédommager les organisations syndicales ou de leur proposer un relogement leur permettant de remplir leurs missions.

Et pourquoi un dédommagement à hauteur de 400 000 euros au vu de la durée d’occupation de nos locaux et les missions de quasi services publics que l’UL CGT Nancy rend à la population ?

Des juristes sont en train de plancher sur les recours possibles à cette situation ubuesque et partiale

Nous nous tenons prêts à défendre bec et ongles nos valeurs, nos locaux et  notre histoire sur Nancy !

06-12-19-paris-delanoe-sdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *