Brocante de la solidarité le samedi 30 novembre à l’UL de Nancy !

Pour lire l’affiche de la brocante, cliquez ici : Brocante de la solidarité le samedi 30 novembre

Le Collectif Revendicatif de l’Union locale CGT organise sa nouvelle

Brocante de la solidarité

Le samedi 30 novembre

de 12h00 à 17h00 dans ses locaux.

A cette occasion,  vous aurez la possibilité de vous restaurer avec des sandwichs à la véritable Porchetta Italienne et de la soupe faite maison.

Les fonds récoltés iront intégralement pour aider les camarades de l’UL CGT de Nancy à faire face aux conséquences en termes de perte de revenu de la répression antisyndicale.

1, 2, 3 Pâtissez !

Nous en appelons à vos talents de Pâtissières et Pâtissiers pour confectionner des petites choses sucrées et/ou salées et attendons pour le samedi 30 novembre vos chefs d’œuvres  qui seront très appréciés !

Tout comme la vente des objets, vêtements…. que nous avons pu récupérer, les fonds récoltés seront destinés aux camarades réprimés.

Le Collectif Revendicatif

Dans le cadre de la journée de grève du 5 décembre, deux distributions de tracts !

Dans le cadre de la journée de grève et de manifestation du 5 décembre, deux distributions de tracts :

– Dimanche 24 novembre  de 10h à 13h au Marché de Vandœuvre.

– Jeudi 28 novembre à Essey Mouzimpré (parking du McDo) à 7h.

Merci de confirmer vote présence à l’UL par téléphone au 03 83 32 20 14 ou par mail à ul-cgtncy@wanadoo.fr en précisant le jour où vous souhaiter vous inscrire.

 

 

Toutes et tous en grève et en manifestation à partir du 5 décembre 2019 !

Pour télécharger le tract intersyndical 54, cliquez ici : TRACT DE L’INTERSYNDICALE 54 POUR LA JOURNEE D’ACTION 5 DECEMBRE 2019

NON au projet de « retraite unique par points »
Les organisations syndicales CGT, FSU, FO, Solidaires et UNEF de Meurthe et Moselle s’engagent à établir un plan d’action pour obtenir le retrait du projet de réforme des retraites par points et améliorer le système actuel de retraite par répartition, solidaire et intergénérationnel.
Le système par points, c’est la baisse des pensions et le recul insidieux de l’âge de départ à la retraite pour toutes et tous.
C’est la question de la répartition des richesses qui est centrale, à l’heure où les distributions de dividendes battent une fois de plus des records. Les exonérations de cotisations sociales et les aides aux entreprises avantagent encore et toujours le capital et les actionnaires au détriment des salariés, des retraités, des privés d’emploi.
Pour améliorer le système actuel, il faut augmenter les salaires et cesser les exonérations des cotisations sociales. Par ailleurs, l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes permettrait l’augmentation du financement du système général de retraites par répartition. Faire reculer MACRON et son Gouvernement sur son projet de réforme des retraites, c’est se donner les moyens de conquérir de nouveaux droits et de retrouver le chemin du progrès social.
Nous revendiquons l’amélioration des régimes existants et nous proposons :
– Le maintien du système par répartition et l’abandon de la retraite unique par points.
– Pour toutes et tous un départ à 60 ans et plus tôt pour l’ensemble des métiers pénibles, avec le maintien des droits professionnels.
– Assurer un niveau de pension d’au moins 75 % du revenu net d’activité pour une carrière complète.
– La prise en compte des années d’études et de la précarité pour les générations actuelles et futures.
– Aucune retraite inférieure au SMIC.
Pour obtenir satisfaction de nos revendications, les syndicats CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES et UNEF de Meurthe et Moselle considèrent que la grève et le blocage de l’économie sont les seuls moyens de faire plier le gouvernement.
Dans le cadre de la préparation du 5 décembre, nous appelons les syndicats et les salariés à organiser des assemblées générales et des réunions d’information dans les entreprises et établissements pour se mobiliser massivement dès le 05 décembre et décider la reconduction de la grève.

Le 5 décembre 2019

Rendez-vous à 13h30

Place de la République à Nancy

Mobilisation et grève aux Finances Publiques !!!!

Action menée le 12 novembre à la Cité Administrative de Nancy, pour lire l’article de l’Est Républicain, cliquez ici : Action Finances Publiques 54 13112019 Article ER NANCY

Action menée le 14 novembre à Einville au jard, pour lire l’article de l’Est Républicain, cliquez ici : Action Finances Publiques 54 15112019 Article ER EINVILLE

Journée de grève nationale du jeudi 14 novembre, pour lire l’article de l’Est Républicain, cliquez ici : Action Finances Publiques 54 15112019 Article ER 2

Journée de grève nationale ce jeudi pour les Finances publiques : le plan gouvernemental de « géographie revisitée » ne passe pas pour les syndicats.

En Meurthe-et-Moselle, selon la direction, « cette importante réorganisation ne se fera pas au détriment de l’usager ni des agents« .

Puis, à la fin de l’article, on peut lire …

Pour ce qui est des personnels, il faut s’attendre à « des départs non remplacés ; probablement une cinquantaine sur trois ans ».

Pour une fois au moins, on est d’accord … sur les chiffres

 

 

Action santé le 14 novembre devant le conseil départemental et l’ARS

Manifestation ce jour à l’initiative de la fédération santé et à l’appel de l’USD Santé, du collectif inter-urgence et de la psychiatrie, des personnels des hopitaux, des services de secours et des EHPAD devant le conseil départemental pour dénoncer les conditions de travail intolérables vécus par les salariés du secteur :

Manque de personnel, souffrance au travail, fragilisation de l’accueil et de l’accompagnement de qualité en direction des patients, fermeture d’unité… Le personnel soignant, les structures et les patients sont sacrifiés sur l’autel d’une loi de finance qui refuse de mettre des moyens supplémentaires pour la santé et la protection sociale.

Dénonçons aujourd’hui la casse de notre bien commun, le secteur de la santé est dans un état clinique et son état sanitaire déplorable, sauvons-le !

La CGT revendique :

·         L’arrêt des fermetures de lits, de services et de structures de proximité

·         Une politique de formation et de création massive d’emplois (200 000 dans les EHPAD et 100 000 pour l’hôpital), une revalorisation des salaires et des carrières,

·         La création d’une nouvelle branche de la Sécu dédiée à la dépendance,

·         La suppression de la T2A et de la taxe sur les salaires (4 milliards par an !), la réintroduction de l’Impôt Sur la Fortune et l’arrêt des cadeaux fiscaux au patronat, ….

Aucune description de photo disponible.

APPEL du Comité Confédéral National de la CGT En grève dès le 5 décembre, agissons pour le progrès social !

Pour lire l’appel du Comité Confédéral National de la CGT, cliquez ici : 2019 11 06 Appel du CCN

 

Retraites, Emplois, Salaires, Conditions de travail…
En grève dès le 5 décembre, agissons pour le progrès social !
Partout en France, les luttes en cours contestent les choix politiques du
gouvernement, des directions d’entreprises et du patronat. Augmentations
salariales, amélioration des conditions de travail, diminution du temps de travail,
maintien et développement de l’emploi, défense des services publics, égalité
femmes/hommes, reconquête de l’industrie et de notre protection sociale
constituent les principales revendications.
Le gouvernement mène une politique au service exclusif des riches et de la finance.
Sa politique vise la remise en cause des conquis sociaux et des solidarités. Il met en
opposition travailleurs/travailleuses et privé-e-s d’emploi, actifs/actives et retraitée-
s, ouvriers/ouvrières ou employé-e-s et cadres, salarié-e-s du public et du privé,
celles et ceux qui sont aujourd’hui dans le monde du travail et celles et ceux qui y
seront demain…
Le gouvernement tente aussi de faire diversion en instrumentalisant la question de
l’immigration, envisageant l’instauration d’une « immigration choisie » et de
« quotas d’immigration »… Des thèmes qu’il empreinte sans retenue à l’extrême
droite en pleine polémique lancée sur la question du port du voile et de l’Islam.
Malgré un rapport du défenseur des droits qui révèle l’ampleur de la discrimination
dans les entreprises et administrations, le pouvoir politique conjugue répression
syndicale et atteinte au droit de manifester. Il rend possible, voir incite à des
situations de discrimination et de répression syndicale dans les entreprises et les
administrations. Il porte atteinte à la démocratie sociale et refuse de répondre aux
aspirations exprimées par le monde du travail.
Le CCN de la CGT appelle l’ensemble des travailleurs/travailleuses, des privé-e-s
d’emplois, des retraité-e-s et la jeunesse à se mobiliser partout en France, par
la grève, la mobilisation et la participation aux manifestations, le 5 décembre
prochain.
D’ici le 5 décembre, le CCN de la CGT appelle à poursuivre la construction de
l’action par la tenue d’Assemblées Générales dans les entreprises, les services
publics et les administrations, pour que les salarié-e-s et agent-e-s décident, sur
la base de leurs revendications et dans l’unité, des modalités des actions, de la
grève, de sa reconduction pour un mouvement qui s’inscrit dans la durée afin de
gagner le progrès social.
…/…
Le 6 décembre, une intersyndicale nationale se tiendra, les syndicats sont invités
à organiser des Assemblées Générales unitaires afin de décider collectivement
des suites de la mobilisation.
Le 7 décembre, le CCN invite à participer massivement à la manifestation
nationale contre le chômage, la précarité et pour une reconquête de la sécurité
sociale protégeant des risques de la vie. Il invite aussi aux initiatives locales qui
seront organisées sur le territoire.
La convergence des mobilisations sociales est une nécessité pour gagner sur les
revendications. Elle doit se faire avec toutes les organisations syndicales qui portent
cette même aspiration ainsi qu’avec l’ensemble des forces politiques de progrès, le
monde associatif et les mouvements citoyens, à l’instar de l’appel à la convergence
des Gilets Jaunes dans leur déclaration du 3 novembre dernier.
Les ingrédients sont réunis pour réussir un grand 5 décembre, ce qui donnera le ton
des suites de la mobilisation.
Les mobilisations et grèves du 5 décembre porteront l’exigence du rejet « en bloc »
du projet gouvernemental de réforme des retraites qui impactera fortement,
durablement et négativement le niveau des pensions de toutes et tous, que l’on soit
issu du secteur public ou du secteur privé.
La CGT se bat pour une autre réforme des retraites et porte un ensemble de
revendications, notamment : un départ à taux plein à 60 ans, une prise en compte
des pénibilités, des années d’études et de précarité, une augmentation générale des
pensions…
Si la loi contraint le secteur public et les services publics à la pose de préavis de
grèves et/ou de déclarations préalables, il n’en est rien pour les salarié-e-s du
secteur privé qui peuvent librement cesser le travail, s’organiser et participer aux
manifestations.
Ce combat est celui de toutes et tous, car ce projet de réforme est l’incarnation
d’un choix de société où les solidarités laissent la place au « chacun pour soi »,
où l’insécurité sociale l’emporterait sur notre sécurité sociale.
Montreuil, les 5 et 6 novembre 2019