NON A LA CASSE DU SERVICE PUBLIC POSTAL

Les facteurs  du centre de distribution de Nancy  Lobau et les Organisations Syndicales CGT, FO et SUD s’adressent aux usagers de La Poste et aux Entreprises

NON A LA SUPPRESSION DE TOURNEES DE FACTEURS

 

Les facteurs  du centre de distribution du courrier  de Nancy, qui distribuent les villes de  Nancy, Malzéville, Tomblaine, Art sur Meurthe, Laneuveville devant Nancy, Jarville, Vandoeuvre et Villers sont en grève depuis hier lundi 15 juin 2015 .

Pourquoi ?

Ils s’opposent au projet de fermeture du centre courrier de Nancy Lobau prévu  au mois d’octobre 2015. Cela entraîne une réorganisation totale et un transfert des postiers vers d’autres sites (Laxou, Vandoeuvre, Villers, et le centre courrier de Nancy Sud situé au Marché de Gros à Vandoeuvre), avec comme conséquences un allongement du temps de trajet, une dégradation des conditions de vie et de travail et surtout des suppressions d’emplois.

Au travers de cette restructuration, la direction de la poste casse le métier de facteur.

Sous prétexte de baisse de trafic la poste souhaite se diversifier en utilisant les facteurs pour développer de nouvelles activités : relevage des compteurs gaz ou électricité, démarchage à domicile, remise physique de catalogue et prise physique de commande, vente de produits d’assurances, livraisons de courses ou de médicaments, promener des animaux domestiques, etc…

Le facteur est considéré  comme le deuxième personnage le plus aimé des français. La Poste utilise donc ce capital confiance pour développer des services payants au détriment de la distribution du courrier.

La Poste a-t-elle toujours la volonté de conserver l’acheminement  et la distribution du courrier, voire d’en assurer le développement dans le souci d’un service public postal de qualité accessible à tous et en tous lieux du territoire ?

 

Modification de la distribution du courrier demain ?

Aujourd’hui, le facteur distribue le courrier 6 jours sur 7 le matin, par tous les temps. La pénibilité de ce métier due principalement au poids de la charge de travail distribuée et aux aléas climatiques, n’est même pas « atténuée » par une rémunération à la hauteur. Un facteur débute à 1200 € et après 20 ans, touche 1800 € bruts.

La Poste envisage d’accroître la durée journalière de travail à 7 h, soit 5 jours travaillés et 1 jour de repos par semaine. Cette mesure, associée à un temps de distribution avec coupure méridienne augmentera la pénibilité due aux conditions météorologiques.

En instaurant cette coupure méridienne, La Poste, tout en augmentant la charge de travail dégradera les conditions de travail des agents en leur supprimant une pause de 20 mn. Ce faisant, cela équivaut à 1 emploi supprimé pour 17 tournées concernées.

De plus, cette coupure méridienne instaurera une distribution du courrier l’après-midi, dégradant ainsi le service public postal rendu à l’usager.

 

LES FACTEURS EN APPELLENT A VOTRE SOUTIEN

VENEZ LES RENCONTRER ET LES SOUTENIR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *