Motion de soutien et solidarité financière aux camarades et salariés de TRANSDEV

Suite à la manifestation des camarades et salariés de TRANDEV devant le siège social d’ISSY LES MOULINEAUX le 6 décembre contre un PSE qui prévoit la suppression de 63 emplois tant du côté des chauffeurs que du côté des métiers support et une attitude hautaine d’une direction autiste aux revendications du personnel, la réponse a été immédiate avec deux actions « coup de poing » le 24 et 31 décembre.

Ces 2  grèves avaient pour objectif d’infléchir la position directoriale pour le maintien des emplois mais aussi la garantie d’un service de qualité et sécuritaire en direction des usagers.

Si le Président des vitrines de Nancy a décliné son mécontentement dans un article de l’Est Républicain, nous lui répondons que nous nous battons aussi pour sa clientéle car une baisse des moyens de transport généralisée entrainera aussi une baisse de l’affluence vers les commerces de Nancy et nous lui rappelons que toutes les lignes urbaines mais aussi suburbaines doivent être assurées en fréquence et en qualité pour le bien commun et faciliter les déplacements quotidiens de la population.

D’autres actions seront à venir car les camarades de TRANSDEV soutenus en cela par l’UL CGT Nancy, soyons solidaires de leurs initiatives.

Cette solidarité doit s’opérer dès aujourd’hui, nous vous invitons à envoyer une motion de soutien à la direction de TRANSDEV et au syndicat CGT Transdev:

Pour accéder à la motion, cliquez sur ce lien : motion-de-soutien

Parallèlement nous appelons à solidarité financière pour permettre aux copains de pouvoir continuer et gagner leur combat (qui est aussi le nôtre).

Pour envoyer vos dons, cliquez sur ce lien : solidarite-financiere

dsc27

Attentats de Paris : Communiqué intersyndical CGT – CFDT – CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU

LogoCommuns

Après les attentats effroyables commis cette nuit à Paris, les organisations signataires CGT – CFDT – CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU assurent de leur solidarité à toutes les personnes et leurs proches qui en ont été victimes.

En frappant indifféremment la population, en ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par beaucoup de jeunes, les terroristes envoient un message clair : c’est bien toute la société qui est aujourd’hui visée.

C’est pourquoi le mouvement syndical, tout comme il s’était rassemblé après les attentats de janvier dernier, exprime son émotion mais assure aussi que rien ne saurait remettre en cause sa détermination à lutter contre toute les atteintes à la démocratie, à la paix et aux libertés.

Comme elles l’avaient fait au début de l’année 2015 en décidant de travailler sur toutes les incidences pour le monde du travail, matérialisé par le texte « Vivre ensemble, Travailler ensemble », les organisations syndicales se retrouveront très prochainement pour poursuivre leurs échanges sur la situation créée par ces attentats et poursuivre leur engagement pour lutter contre les replis, les stigmatisations, les divisions, contre toutes tentatives de terreur dans lesquelles veulent nous enfermer les terroristes, afin de continuer à faire la société ensemble.

Paris, le 14 novembre 2015

Participez à la caisse de collecte en faveur de nos camarades d’Air France mis à pied et sanctionnés

CAISSE DE SOLIDARITE POUR NOS COLLEGUES D’AIR FRANCE

L’intersyndicale PS/PN d’Air France a créé une caisse de solidarité pour nos camarades injustement incriminés et qui viennent d’être mis à pied conservatoire, sans solde, et seront jugés le 2  décembre. D’autres, sont sous le coup de sanction disciplinaire.

La situation personnelle et financière de nos frères de lutte est grave car ils doivent continuer à vivre et à nourrir leurs familles.

De nombreux sympathisants nous ont contactés pour savoir comment les soutenir financièrement, nous mettons donc à leur disposition le lien pour accéder à la caisse de solidarité créée par l’intersyndicale d’ Air France.

Merci pour eux et leur famille !

NOUS N’ACCEPTERONS AUCUN LICENCIEMENT !!

Pour accéder au site afin de participer à la collecte en faveur de nos camarades d’ Air France, cliquez ici

ostentatoire

STOP A LA REPRESSION SYNDICALE !

Stop à l’acharnement de la direction d’UPM-RAFLATAC contre notre camarade Daniel

La direction de d’UPM RAFLATAC à Custines continue son acharnement anti-CGT contre Daniel Crugnola, secrétaire du CE de l’entreprise.

Notre camarade a besoin de tout le soutien possible. Il est nécessaire de faire le maximum de pression sur la direction pour qu’elle cesse la procédure visant à licencier Daniel.

Voici le modèle de motion que vous pouvez envoyer aux adresses mails ci-dessous :

Logo du syndicat

Motion de soutien à Daniel CRUGNOLA, secrétaire CE UPM Raflatac
Le syndicat …………………………. , de l’entreprise ……………… , ayant un effectif de ……………………. salariés et appartenant à la fédération …………………………. , déclare soutenir le camarade Daniel CRUGNOLA, secrétaire CE de l’établissement UPM Raflatac Pompey.
Il exige de la direction du site, le retrait de sa demande de recours ministériel, visant à obtenir l’autorisation de licenciement de notre camarade et cesser son acharnement anti CGT envers Daniel CRUGNOLA, secrétaire du Syndicat CGT UPM Raflatac et représentant syndical CGT au CCE d’UPM France.
A ……..……………. Le ../../2015.

Cachet du syndicat.
Le secrétaire général du syndicat CGT ………………….
Signature

Adresses mail la direction d’UPM-RAFLATAC

jean-michel.foy@upm.com / chrisitan.haentjens@upm.com / franck.accornero@upm.com / stephane.szabo@upm.com / thierry.jeanson@upm.com

La direction UPM France

jean.kubiak@upm.com / pierre.fagon@upm.com

La direction finlandaise :

jussi.oksanen@upm.com / antti.jääskeläinen@upm.com

Bien sûr, nous mettre en copie :

daniel.crugnola@upm.com / thierry.cano@upm.com / ul-cgtncy@wanadoo.fr

motsou_Raflatac-DC08072015