AG des syndicats du commerce : Préparer l’avenir, c’est aujourd’hui !

L’AG des syndicats CGT du commerce de Meurthe et Moselle s’est tenue ce jour dans les locaux de l’UL en présence du secrétaire de l’UD 54 CGT et d’un secrétaire de l’union locale de Nancy et de ses environs.

Notre camarade Yvette Borelli, secrétaire générale depuis de nombreuses années des syndicats du commerce 54, a animé cette réunion vitale pour la poursuite de l’activité et de la coordination des actions de ce secteur sur le département.

Analyse sociale, syndicale et politique de la situation du pays et du secteur commerce, point sur les luttes dans les entreprises, conséquence des lois Macron (CSE, travail du dimanche, réorganisation…) et construction de l’avenir ont été abordés lors de cette réunion.

Des débats riches et ancrés dans la réalité ont permis de préparer l’avenir :

Décision est prise de mettre en place une coordination ou un collectif qui prendra petit à petit la responsabilité en remplacement d’Yvette (qui pourra enfin profiter d’une retraite bien méritée) des syndicats du commerce 54.

Ce collectif pourra s’appuyer sur l’expérience d’Yvette et sur l’appui et le soutien des structures de proximité que sont l’union départementale CGT 54 et l’union locale CGT Nancy et ses environs.

La réunion s’est ponctuée par une collation conviviale et chaleureuse.

.

 

Nos organisations appellent à une puissante journée d’action, de mobilisations et de grève le 19 mars !

Pour télécharger le communiqué, cliquez ici : 12 02 19 – COMMUNIQUE DES ORGANISATIONS SYNDICALES ET DE JEUNESSE

Communiqué des organisations syndicales et de jeunesse

CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL, UNL SD
La situation sociale en France est marquée par l’expression diverse et multiple d’un mécontentement social grandissant, par l’aspiration à une véritable justice sociale et fiscale, par la dénonciation des reculs sur les libertés publiques comme individuelles. Le mouvement des gilets jaunes est l’expression récente de cette profonde crise sociale.
Alors que les annonces faites par le président de la République ou son gouverne-ment n’ont pas répondu aux attentes, alors que des lois portant atteinte aux liber-tés syndicales et de manifester sont votées, que les prix des produits de consom-mation courante continuent à la hausse, que la suppression de l’ISF n’est pas re-mise en cause, que le chômage progresse… Le « grand débat national » ne peut ni se substituer, ni contourner, encore moins être opposé aux revendications sociales et syndicales.
Pour les jeunes, les difficultés ne cessent de croitre : sélection, réforme du lycée et de la voie professionnelle, hausse des frais d’inscription des étudiant-es étranger-ères hors UE, progression de la précarité étudiante et gel des prestations sociales, ne font qu’attaquer le droit d’étudier.
En parallèle, le patronat, particulièrement celui des grands groupes, porte lui aussi une grande responsabilité dans l’exaspération sociale. C’est dans les entreprises et dans les services publics que les salarié-es sont considéré-es comme un coût et non pour ce qu’ils/elles sont : une richesse. C’est là que les conditions de travail se dégradent.
C’est partout que la précarité s’aggrave…
Dans ce contexte, il s’agit de gagner l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux, l’égalité femmes-hommes et un véritable droit à l’éducation et à la formation. Il s’agit aussi de renforcer notre protection sociale et notre système solidaire de retraite par répartition. Il s’agit enfin de répondre aux enjeux climatiques et environnementaux, tout en développant des emplois de qualité… C’est dans ce but que nos organisations appellent à l’élargissement et l’amplification de la mobilisation sociale.
Partout sur le territoire, nos organisations engagent un travail en ce sens via des initiatives diverses dans les entreprises, dans les services publics et en prise directe avec les salarié-es, les retraité-es, les privé-es d’emploi et la jeunesse. Ainsi, nous placerons le débat là où il doit être.
Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la construction d’une nouvelle journée d’action, de mobilisation et de grève le 19 mars prochain. Nos organisations -CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL- s’engagent à poursuivre un travail commun donnant des perspectives à la mobilisation sociale. Nos organisations appellent à une puissante journée d’action, de mobilisations et de grève le 19 mars !
Montreuil, le 12 février 2019

Rassemblement devant le MEDEF rue Alfred Kastler à Maxéville de 12h à 16h le jeudi 28 février

JEUDI 28 FEVRIER

Rassemblement de 12h à 16h devant le MEDEF 54

Rue Alfred Kastler à Maxéville

Barbecue revendicatif à partir de 12h

Pour le MEDEF,
il est temps de passer à la caisse …

Augmenter les salaires c’est nécessaire et c’est urgent !
Des moyens colossaux existent dans notre pays pour mieux vivre tous ensemble. Ils sont le fruit du travail des salariés et sont captés par une petite minorité qui refuse de partager !

94 milliards d’euros pour les entreprises du CAC 40 en 2017.

57,3 milliards d’euros de dividendes versés aux actionnaires.

40 milliards d’euros de Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) sans aucun effet sur l’emploi ou l’augmentation des salaires.

80 milliards d’euros d’évasion fiscale chaque année.

Tous ces milliards sont les nôtres, le fruit de notre travail !

Il est urgent d’imposer une meilleure répartition des richesses afin de construire une société plus juste et plus solidaire.

En agissant, avec la CGT, nous pouvons imposer l’augmentation des salaires, du traitement des fonctionnaires, des pensions et des minimas sociaux.

En agissant, avec la CGT, nous pouvons imposer plus de justice fiscale, avec un impôt plus progressif, le rétablissement de l’ISF et TVA réduite sur les produits de consommation courante.

En agissant, avec la CGT, nous pouvons imposer la présence de Services Publics de qualité, partout, pour tous.

Pour lire le tract UD, cliquez ici : Tract UD le 28 février il est temps de passer à la caisse

Pour lire le tract UD déploiement, cliquez ici : Tract UD déploiement février 2019

Pour lire la note aux syndicats sur la démarche revendicative engagée en Meurthe-et-Moselle, cliquez ici : Note aux syndicats sur la démarche revendicative engagée en Meurthe et Moselle jusqu’à mi-mars

Elections CSE – permanences à l’UL de Nancy

Comme vous le savez, la mise en place du CSE, imposée par les ordonnances Macron sera effective pour tous au 31/12/2019 ;

Les instances Représentatives du Personnel (Comité d’Entreprise, Délégués du Personnel et CHSCT) n’existeront plus.

L’Union Locale CGT de Nancy est de plus en plus sollicitée pour la mise en place de ces élections, c’est pourquoi une permanence de deux heures par semaine va se mettre en place afin de répondre aux questions que vous pourriez avoir.

La première permanence se tiendra le mercredi 20 février de 10h à 12h.

Afin que tout le monde n’arrive pas en même temps et attende, nous vous demandons de téléphoner à l’UL avant afin que l’on vous donne une heure de rendez-vous et vous demandons de préparer vos questions éventuelles avant.

Les prochaines n’étant pas fixées, n’hésitez pas à téléphoner à l’UL qui pourra vous renseigner et vous donner un rendez-vous après le 20 février.

Dans l’attente, recevez, nos salutations fraternelles.

Pour le Secrétariat

UL CGT Nancy

Françoise Lemoine

 

 

 

 

 

 

17 rue Drouin – 54000 NANCY

Téléphone : 03 83 32 20 14 – Télécopie : 03 83 32 04 34

Assemblée Générale UL CGT Nancy Jeudi 4 avril 2019 salle des fêtes de Vandoeuvre

La CGT est traversée par nombre d’interrogations.

Aux difficultés de mobiliser au sein des entreprises s’est ajouté un questionnement légitime sur le mouvement des gilets jaunes et l’attitude à adopter. Les manipulations du pouvoir en place, le discrédit généralisé du monde politique et médiatique, les soubresauts parfois violents d’un système capitaliste à bout de souffle laissent présager un avenir chaotique.

Les valeurs de notre CGT ne sont pas remises en cause, bien au contraire. L’expression populaire porte essentiellement sur un besoin de justice et la fin des inégalités criantes engendrées par ce système.

Pour autant, nous sommes peu audibles ; Est-ce une question de forme, de stratégie ou d’outils peu adaptés ?

Une certitude cependant : la CGT ne peut exister en dehors de la proximité avec les salariés et retraités et nous avons donc besoin d’une Union Locale forte, organisée et efficace. Nous n’avons pas à rougir de l’activité menée jusqu’alors.

Pour autant, l’avenir est incertain ; la baisse des adhérents, le vieillissement du corps militant, l’incertitude sur nos locaux, les rapports parfois tourmentés avec d’autres structures, tout cela fragilise notre Union Locale et nous nous devons de réagir.

Notre Commission Exécutive, pleinement consciente de ces phénomènes, a donc décidé l’organisation d’une vaste Assemblée Générale des syndicats de Nancy.

Nous sommes à mi mandat, notre dernier congrès s’étant tenu en juin 2017. Le moment est donc venu de dresser un premier bilan, de prendre en compte les évolutions intervenues ces derniers mois, de réfléchir ensemble pour améliorer notre outil syndical commun, pour faire la CGT de demain.

Ce sera aussi l’occasion d’exprimer notre solidarité à l’égard des militants réprimés au sein de leurs entreprises.

Nous ne pouvons accepter que des camarades soient sanctionnés pour s’être engagé au profit du collectif.

Nous vous attendons nombreux.

Fraternellement.

  Le Secrétariat de l’UL

Parce que l’Union Locale, c’est avant tout l’expression de l’ensemble des syndicats qui la composent.

Parce que chaque syndicat doit pouvoir s’exprimer et participer.

Parce qu’ensemble, notre voix porte plus haut et plus loin.

Je m’inscris à l’Assemblée Générale du 4 avril 2019.

Nous vous rappelons que vous pouvez demander un congé formation économique sociale et syndicale pour participer à cette Assemblée Générale. Cette demande est à faire au minimum un mois avant la date, soit au plus tard, le 4 mars 2019.

Suite à notre Assemblée Générale et face à la répression syndicale une soirée-concert est organisée de 18h30 à 23h.

Concerts

Mouche toi (rock)

Assiduité relative (rock)

Restauration – buvette

Pour télécharger la fiche d’inscription et l’affiche de la soirée-concert, cliquez ici : Assemblée Générale UL CGT Nancy 4 avril 2019

Manifestation en rouge et jaune, 3000 personnes dans les rues de Nancy le 5 février 2019

3000 personnes dans la rue pour une manifestation haute en couleur où la CGT et les syndicats FSU/Solidaires/FO/UNEF et les gilets jaunes ont défilé ensemble contre l’injustice sociale et fiscale et la politique générale en faveur de la caste des plus riches instaurée par M. Macron et son gouvernement. Augmentation du SMIC, des salaires et des pensions pour une vie digne et décente, maintien et renforcement des services publics étaient les revendications communes à l’ensemble des participants. Cette journée a permis, à travers des arrêts de travail, dans le privé comme dans le public, de renforcer et mutualiser les luttes sociales. A n’en pas douter, la convergence des luttes est en train de se développer à travers le pays !

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout, foule, ciel et plein air

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout, personnes qui marchent, foule et plein air

L’image contient peut-être : 14 personnes, personnes souriantes, personnes debout, foule et plein air

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, foule et plein air