Grève chez Eurotranspharma à Fléville ce vendredi 31 janvier 2020 !

[info alerte] 98% de taux de participation à la grève : l’entreprise est à l’arrêt ! 🔺

L’Union Locale CGT de Nancy appelle les camarades à venir soutenir les salariés et élus de chez Eurotranspharma sur le piquet de grève vendredi 31 janvier 2020.

Le piquet de grève débutera dès  2h ce matin.

Vous pouvez passer les soutenir à tout moment de la matinée.
Lieu : Eurotranspharma
Zone Commerciale de Fraucourt
13 rue Antoine de St Exupéry
54710 Fléville

Pourquoi ce piquet de grève :

Les salarié-e-s d’Eurotranspharma à Fléville-devant-Nancy sont en grève demain vendredi 31 janvier à l’appel de la CGT. Ils tiennent un piquet de grève dès 2h00 ce matin.

Ils protestent contre la dégradation continue des conditions de travail, pouvant aussi avoir des incidences en termes salariales (changement des horaires de l’équipe de nuit), et une politique managériale répressive.
L’atmosphère est pesante depuis l’arrivée de la nouvelle direction il y a un peu plus d’un an et demi, ayant entrainé une quinzaine de départs (ruptures conventionnelles et démissions).
Mais l’agressivité du management s’est accrue dernièrement. Rien que la semaine dernière, 2 élus CGT, un adhérent CGT ont été sanctionnés d’un avertissement. Un autre salarié doit être convoqué à un entretien disciplinaire.
Il n’y a pourtant que 34 salarié-e-s et le mal-être est général dans cette entreprise malgré les tentatives récurrentes de la CGT de médiation, en particulier via les institutions représentatives du personnel et via la direction nationale. Mais rien ne change, au contraire l’atmosphère ne fait que se dégrader.

Eurotranspharma est une entreprise nationale faisant parti du groupe EHDH, transport spécialisé dans le fret de produits pharmaceutiques. L’entreprise et le groupe sont pourtant largement bénéficiaires (650 millions d’euros en 2019) : la preuve, il rachète Movient (400 millions d’euros de résultats en 2019) faisant de cette entreprise un géant dans leur domaine.

Autant dire, que cette entreprise pourrait offrir des conditions de travail optimum pour leurs salariés. Pourtant les effectifs ne font que diminuer depuis 5 ans alors que l’entreprise bénéficie des allègements Fillon et du CICE.

Ce n’est visiblement pas le cas,
Doit-on voir dans la politique salariale et managériale une volonté de voir partir les chauffeurs afin de donner de plus en plus d’importance à la sous-traitance (non formé) bien que l’entreprise traite des marchandises à haute valeur ajoutée (médicament, vaccin, etc.) ? Il est clair que les salarié-e-s, avec la CGT, ne sont pas prêts de subir encore cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *