Rassemblement du jeudi 28 février 2019 devant le siège du Medef

Le MEDEF s’est invité ce jour à faire entendre sa voix durant cette phase de concertation du Grand Débat National et échanger sur les thèmes « Travail, fiscalité et Transition écologique » . En réponse, l’UD CGT 54 a décidé l’organisation d’un beau moment comme seul notre syndicat sait le faire : un barbecue revendicatif devant les locaux du MEDEF rue Alfred Kastler à Maxéville. L’objectif, faire connaître sa position sur le sujet : Dénoncer les cadeaux de 40 milliards d’euros faits aux entreprises dans le cadre du CICE sans aucune retombée pour l’emploi, si ce n’est engraisser les employeurs et la caste des plus riches. Dénoncer le coût du capital comme le versement de 57.3 milliards d’euros de dividendes aux actionnaires, 94 milliards d’euros engrangés par les entreprises du CAC 40 en 2017 ET LES 80 milliards d’évasion fiscale chaque année. Réclamer une meilleure répartition des richesses avec l’augmentation des salaires et des pensions, le SMIC à 1800 euros brut pour une vie décente, égalité salariale entre hommes et femmes, conditionnement des aides aux entreprises à des critères sociaux (contrat non précaire, augmentation des salaires, embauches…), le respect environnemental par la taxation drastique des employeurs pollueurs. Des prises de paroles successives de la part du secrétaire de l’UD 54, des représentants de diverses fédérations (Energie, cheminots, FILPAC, organismes sociaux(CAF, Pôle Emploi) dénonçant la casse et la marchandisation du bien commun que représentent les services publics. Le secrétaire général de la CGT en personne est venu sur place pour finaliser cette belle initiative. La CGT, un syndicat de luttes et de propositions pour défendre le droit des salariés, des retraités et des privés d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *