Situation gravissime à la SNCF !

Pour ouvrir un lien, cliquez dessus :

manipulations et represailles 19.10.18

petition répression Cheminots

tract Epinal 17 octobre 2018

tract ncy repression

tract repression l’appel du 8 novembre

Bonjour camarades,

Nous vous écrivons ce mail en urgence, en rapport à une situation gravissime.

Deux camardes Lorrain sont menacé de radiation des cadres (licenciement) à la SNCF, il s’agit de Yavuz OZBEK, Cheminot depuis 17 ans et âgé de 37 ans, vendeur en gare d’Epinal, secrétaire du CE Lorraine ainsi que Jean Michel DIEUDONNE, Cheminots depuis 28 ans et âgé de 53 ans, agent Fret en gare de Pont à Mousson, secrétaire à la politique financière du Syndicat de Nancy et ancien secrétaire de Secteur CGT.

Les conseils de discipline se tiendront en même temps, le jeudi 08 novembre 2018, pour Yavuz à Metz et pour Jean Michel à Clichy. La Direction tente par ce fait de mettre un frein à nos actions revendicatives.

La direction SNCF est revancharde contre des Cheminots qui combattent, dans un combat Historique, une réforme du ferroviaire qui ne répond en rien aux impératifs de Service Public.

Le Syndicat CGT des Cheminots de Nancy appel ses adhérents et ceux qui le peuvent, à soutenir notre camarade Jean Michel en l’accompagnant à la DR Fret 24 rue villeneuve à Clichy où se déroulera le conseil de discipline à 14 heure et d’autre part, pour celle et ceux qui ne peuvent se rendre à Paris le Secteur CGT des Cheminots de Lorraine, appel à un rassemblement, le plus large possible, à Metz, le 08 novembre 2018 devant la direction régionale SNCF 2 rue Royal  à Metz à partir de 12h30(lieu où se déroulera le conseil de discipline pour Yavuz à 14 heure), pour soutenir nos deux camarades.

Les directions d’entreprises, partout, entravent l’action collective des salariés, l’exercice du droit syndical semble de plus en plus compliqué : discriminations salariales à l’encontre de syndicalistes, licenciements abusifs de grévistes, pressions ou censures se multiplient. Le gouvernement, avec sa réforme du code du travail et le passage en force avec les Comités social économique remet en cause le paritarisme institutionnel, gagné de haute luttes.

Nous comptons sur toutes les forces possible pour contrer les velléités de la direction SNCF, aux ordres du gouvernement inféodé au capital.

Nous vous faisons parvenir l’ensemble de la communication pour ce rassemblement, ainsi qu’une pétition qui ont pour vocation d’être diffusé très largement.

Comptant sur votre aide et ne doutant pas de votre implication.

Très Fraternellement,

Le Syndicat CGT des Cheminots de Nancy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *