L’UL rend hommage aux salariés d’Atoll suite à sa liquidation judiciaire

Suite à sa CE, l’UL a tenu a rendre un hommage appuyé et fraternel à Isabelle, Evelyne et Julie  qui ont oeuvré pour certaines pendant de nombreuses années au sein d’Atoll, association tournée vers l’accès au tourisme social pour tous  en totale opposition avec le tourisme mercantile et commercial . Cette association, outil politique de la CGT dans la continuité des luttes sociales de l’Histoire du mouvement ouvrier, a vu sa liquidation judiciaire prononcée le 10 septembre 2018. L’ UL pour qui les mots fraternité, solidarité ne sont usurpés, a voulu apporté son soutien et son amitié à ces camarades en situation difficile.

Discours de Thierry Bellivier, membre éminent du secrétariat et de la commission éxecutive de l’ UL :

A l’heure où s’achève l’aventure d’ATOLL, iil nous est apparu que la priorité était de rendre hommage aux salariées, 3 raisons essentielles à cela.

1/ Elles ont toujours rempli leurs missions avec sérieux, motivation et engagement

2/ Elles ne peuvent évidemment par être tenues responsables dans cet échec

3/ Enfin, elles sont les premières victimes de la fermeture de l’organisme.

Cela ne nous dédouane nullement ni d’une réflexion approfondie sur ce qui a conduit à cette issue douloureuse, ni à assumer note responsabilité en la matière.

Il y a nécessairement de l’amertume et de la tristesse dans mon propos. Nous, qui avons vocation à défendre les salariés, nous allons licencier, par liquidateur interposé, 3 travailleuses, Isabelle, Evelyne et Julie.

Nous n’échapperons pas à une analyse détaillée de ce fiasco, non pas pour agonir quelques camarades ou pour accuser telle organisation mais simplement pour comprendre comment une ambition légitime n’a pu se concrétiser.

Rappelons brièvement l’histoire d’Atoll, elle démarre avec le CNR (conseil national de la résistance) qui inscrit dans son projet le droit aux vacances et aux loisirs pour tous, nous sommes en 1944…

L’assiciation nancéienne, issue de tourisme et travail naîtra en 1952. La fin de tourisme et travail provoquera la naissance de l’ANCAV tourisme et travail (Association nationale de coordination des Activités de vacances des comités d’entreprise, associations de tourisme social et autres activités) avec un outil de production : TOURISTRA.

L’ambition est claire : contribuer à l’émancipation des hommes au travers de découverte et de rencontres, grâce aux vacances, aux loisirs et à la culture. Atoll était donc avant tout un outil politique. Peut-être que de l’avoir oublié, a contribué à la fin de l’organisme.

Quoiqu’il en soit, je voudrais ici remercier en 1er lieu les salariées d’ATOLL qui ont toujours oeuvrées avec compétence et motivation malgré les situations parfois difficiles, voire douloureuses.

En filigrane se pose bien sûr la capacité de gestion, de créativité, d’initiative de notre CGT. Se pose aussi la questions des solidarités et celle relative des structures.

Merci encore les filles et bon courage pour la suite. Vous le savez, vous serez toujours les bienvenues à l’UL.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *