La Presse en Danger !

Presstalis, principale messagerie qui distribue 75 % de la presse en France et achemine 4000 titres français et étrangers auprès de 25000 points de vente sur tout le territoire national, se retrouve confronté à de nouvelles difficultés financières.

La nouvelle présidente de Presstalis, Mme Benbuman, nous a présenté son plan « d’urgence ». Elle nous annonce entre autres 250 suppressions d’emplois (sur les 1200 que compte le groupe), et la cession de 9 mandats de dépositaires à des repreneurs privés.

En 5 ans, nous sommes passés de 2500 à 1200 salariés.

Ainsi comme en 2012, la solution miracle pour sauver l’entreprise, c’est de supprimer les emplois du groupe et de sous-traiter l’activité que nous réalisons, car bien évidemment, le travail ne s’est pas évaporé.

Notre Syndicat, la SGLCE-CGT, demande l’ouverture de réunions triparties entre les organisations syndicales, les repreneurs et la direction afin de garantir aux salariés concernés par les cessions d’ateliers le maintien de leurs statuts chez le repreneur.

Pour lire l’intégralité de la situation de Presstalis, cliquez ici : Situation Presstalis

Pour lire le tract, cliquez ici : Tract

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *