Appel à la grève le 7 juin du CPN de Laxou contre les restructurations et la fermeture de lits, la santé en danger !

 

Un CHSCT extraordinaire se réunira le 7 juin pour présenter le projet de réorganisation du PGN.

Depuis 2013 les projets s’empilent sans cohésion institutionnelle ni analyse préalable des dispositifs existants ni des besoins : grand brassage du NBH, transformation de Delta en CATTP, fermeture d’Arc en Ciel, ouverture d’ACTIV’… maintenant fermetures de l’Unité E et du CMP Médreville…

A la suppression des lits du CH Saint Nicolas de Port, l’argument institutionnel était de dire : « la capacité en lits sur l’établissement permet l’hospitalisation des patients du secteur G07». Aujourd’hui, le chef de pôle du PGN met fin à ces « dépannages » et justifie ainsi la possibilité de fermer 17 lits d’HC et 10 places d’HJ.

La fermeture de l’Unité F depuis l’incendie de janvier a pourtant déjà largement démontré les graves problèmes générés par le manque de lits.

Comment la direction et la CME peuvent-elles cautionner ce rétropédalage ?

Pour les patients, la fermeture du CMP Médreville, ce sera :

  • Allongement des temps de trajets
  • Insuffisance du réseau Stan pour se rendre dans les CMP d’Essey-les -Nancy et de Vandœuvre.
  • L’absence de proximité avec ces CMP surdimensionnés implantés hors cœur de ville

Pour les agents des CMP :

  • extension d’horaire jusque 18h30 tous les jours et ouverture le samedi matin au prétexte de proposer une nouvelle offre sans étude de besoins préalable…(un groupe de travail avait conclu à l’inutilité de ces nouvelles dispositions)
  • Agglutination de grandes équipes avec nécessité de transformer les futurs locaux devenus trop exigüs ou de modifier les plans de rénovation.

Les trois organisations syndicales alertent sur :

  • les décisions prises verticalement,
  • l’absence de concertation des agents du PGN, acteurs de terrain,
  • l’aggravation des risques psycho-sociaux (travail en minimum de grève, changements de planning récurrents, succession de réorganisations, insatisfaction quant à la qualité des prises en charges proposées, épuisement, mobilités contraintes…).
  • l’absence de reconnaissance professionnelle : « le pôle  veut se doter de compétences ». Doit-on en déduire que ce qui était fait jusqu’à présent était inadapté et sans intérêt ?
  • la « fuite médicale » qui impacte la qualité des prises en charge
  • l’absence de bilans des projets en cours : évolution des besoins des patients et des adaptations des organisations de travail,
  • la décision hâtive de fermer des lits avant même la mise en place d’alternatives à l’hospitalisation, sur une durée suffisante pour permettre d’en mesurer l’impact.

CFDT, CGT et FO

  • Réfutent l’alibi économique justifiant la fermeture du CMP Médreville.
  • Dénoncent la succession de  projets innovants dont le but exclusif est de « créer une nouvelle offre ».

Le CPN serait-il déjà en compétition avec la clinique psychiatrique privée qui va s’implanter prochainement dans le département ?

  • Dénoncent le désengagement de la direction au côté des agents : dégradation de la qualité de vie au travail, souffrance au travail, désorganisation de la vie privée …

CONTRE LE DEMANTELEMENT DE NOTRE OUTIL DE TRAVAIL  

Mobilisation générale le 7 juin 2017

Rejoignez-nous dans le hall de l’administration à 8h30 avant le CHSCT extraordinaire !

Pour lire le tract, cliquez ici

Pour lire la pétition, cliquez ici

Résultat de recherche d'images pour "cpn cgt laxou"

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *