4ème jour de blocage du site Serval à Champigneulles, reconduction de l’action !

 

Jeudi 23 février 2017 :

– A l’issu d’un troisième jour de blocage du site de Serval à Champigneulles, l’Assemblée Générale présente sur place a décidé unanimement de la reconduction de l’action.

– En France, ce sont neuf plateformes sur onze qui subissent à cette heure les mêmes décisions.

– Démasquage et mise à mal des tentatives de la direction à utiliser du personnel de Serval pour réceptionner et décharger le matériel sur des dépôts annexes d’un transporteur de la région nancéenne. En effet ces mesures, prêt de main d’œuvre illicite, sont comme leur nom l’indique illicites.

– Le syndicat de Cattenom s’est engagé dans l’action et leur soutien de ce jour a redonné du baume au cœur des camarades sur place depuis bientôt quatre jours.

– Après de longues et périlleuses discussions, la direction de Serval Champigneulles accepte enfin d’ouvrir une salle dans leurs locaux afin de permettre aux militants de passer la nuit dans des conditions dignes. Nous avons donc passé la deuxième nuit d’occupation sous de meilleurs ospices. Au sec, avec chauffage et sanitaire.

 

Nous remercions chaleureusement l’ensemble des camarades qui nous ont aidé à maintenir ce blocage par leur aide, par l’apport de matériel divers notamment du chauffage, dans l’organisation ou par leur présence sur site de jour comme de nuit.

 

A ce propos, le planning de présence sur le site de Champigneulles est toujours en place. Inscrivez-vous en fonction de vos disponibilités (congés, RTT, grève, week-end, …) en appelant à l’un de ces deux numéros :
06 59 60 16 13 ou 06 67 82 64 62

 

Nous déplorons dans le même temps l’absence d’un trop grand nombre de salariés dans l’action. Vendredi décidera du bien fondé ou non de l’engagement de la CGT dans la défense du pouvoir d’achat des agents des IEG, peut-être que la vision de notre syndicat est floutée et que les salariés restent dans leur grande majorité satisfait de leur sort. Il parait évident que ce combat ne peut pas rester celui d’une poignée et que devant la majorité silencieuse nous devrons accepter les positions des directions à savoir : 0 % d’augmentation du SNB, diminution de l’intéressement, gel des avancements, destruction lente mais inexorables de nos activités sociales. A leur place, je ne m’arrêterai pas là, c’est devenue tellement facile.

 

Fraternellement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *